Ελληνική έκδοσηEnglish versionDeutsche VersionVersion Française
Real Estate, Civil Engineering & Tourism in Greece

Informations sur l'île de Crète

L'île de Crète

Crète – la plus grande île de Grèce – sépare la Mer Égée de la Mer Lybienne et délimite la frontière entre l’Europe et l’Afrique. De magestueuses montagnes s’élèvent à son centre – les Montagnes Blanches, Psiloritis, Dicti. Ses plateaux se fendent en de profondes gorges, puis s’élèvent en de fertiles vallées.

Le paysage change constamment. D’un cote dur et sterile, d’un autre boise et doux, noyant ses villages dans la verdure.

Oliviers, plantations d’orangers, vignes, jardins de légumes primeurs de marché.

Vieilles fermes en pierre, monastères et villages perchés sur les plus hauts points des montagnes. Châteaux et chapelles oubliés sur de raides pentes.

Rivages entourés de roches menaçantes, souvent inaccessibles, mais egalement de nombreuses plages interminables de sable fin.

La Crète est renomée pour la variété de sa végétation et la faune sauvage au sein de ses forêts de châtaignes, de chênes et de cyprès. Sans oublier ses forêts de palmiers (situées à Vai et Preveli) et de cèdres (situées à Gavdos et Xrissi).

Herbes médicales et buissons parfumés – laudanum, dittany, marjolaine et thym – poussent dans les parties rocheuses et les sommets des montagnes hébèrgent les « Kri-Kri », chèvres Crétoises.

Les villes-ports principales de Crète - La Canée, Rethimnon, Heraklion, Agios Nikolaos, Sitia - se sont toutes developpées du côté Nord, lequel est plus favorable topographiquement.

Ierapetra est le seul port situé sur la côte sud, sur les rivages de la Mer Lybienne, faisant face à l'Afrique.

Le sol fertile et les hautes montagnes de l'île fûrent témoins du developpement d'une des plus importantes civilisations du Monde, les Minoens (2800-1150 avant J.C).

Le Christianisme arriva tôt sur l'île. Durant l'epoque Bizantine, les sols en mosaique des basiliques et plus de la moitié des eglises de Grèce vantaient la richesse Crétoise.

Mais plusieurs autres civilisations enviaient ces richesses. D'abord, la Crète fût conquise par les Arabes (824), durant un siecle et demi (961).

La ville de Handak, appellée de nos jours Heraklion, fût construite. Ensuite, en 1204, l'ile fût prise par les Vénitiens.

Ils fortifierent les vieux castres de Handak et en construisirent de nouveaux à Gramvoussa, Spinalonga, Frangokastello, Ierapetra et Paleoxora.

Ils creuserent la terre pour y construire de nouvelles villes (La Canée et Rethimnon) et créèent des fortifications nécessaires à leur défence. A l'interieur des murs les villes se developpèrent etroitement, en de minces allées et petits blocs residentiels, entremêlés de places décoratives, de fontaines, eglises et palaces, pouvant encore être visités de nos jours.

Malgres la foule de rebellions qui secoua l'île de temps à autres, le developpement économique et culturel ne cessa pas de grandir. Peinture et litterature s'épanouissirent.

Domenicos Theotokopoulos (El Greco), Damaskinos ainsi que d'autres iconographes créèrent de magnifiques portraits de la Vièrge et du Christ.

Sous les portes fortifiées et fenêtres archées, des troubadours chantaient des ballades de Hortantzis, racontant la souffrance de Erotokritos et Erophili.

En 1645, les conquérants Musulmans arrivèrent sur l’île pour la premiere fois. En 1669, la Crète entière fut prise par les Turques. Ce n’est que en 1913 que la Crète se rallie au reste de la Grèce.

Cette île, avec sa mer claire et chaude, ses plages interminables et ses nuits au ciel rempli d’étoiles, a beaucoup plus à offrir que son passé, ses gorges, ses monts inexplorés et son climat.

De nos jours elle continue à vivre pleinement et à developper, particulierement ses villes qui changent d’apparence d’un jour à l’autre, en contraste avec ses nombreux villages inchangeables qui continuent à vivrent aux rythmes des temps passés.

Des centaines de cafés s’offrent à ceux qui veulent s’assoir à l’ombre de platanes, de chênes ou de mûriers et aprecier un café grec « sucré » ou  « moyen », ou encore un verre de « tsikoudia » (raki), en jouant aux cartes ou au « tavli » (backgammon).

Des douzaines de tavernes et ouzeries servent de délicieux « mézés », une specialité locale.

Yaourt et miel, tartelettes sucrées (kalitsounia), pâtés en croûte aux herbes sauvages aromatisés au fenouil, fromage frit (staka), ragoût de lapin, tarte au fromage originaire de Hora Sfakion, escargots, chèvre bouillie.

Dans la ville de La Canée, a Malaxa, Vrisses ainsi que dans d’autres villages des environs, à Rethymnon, Heraklion et ses villages alentours, ainsi que dans la zone entière de Lassithi, des tavernes en bord de mer offrent d’excellents poissons, fruits de mer, poulpes, seiches grillées et calmars frits, accompagnés de délicieux vin Cretois.

Chaque fête de saint est celebrée avec goût dans des douzaines de villages à travers l’île, la Crète entiere vibrant aux notes de la Lyre Crètoise et au rythme des danses locales : le pentozali et la sousta.

Pendant ce temps, les femmes préparent le riz Cretois à la vapeur (pilafi), ainsi que des fritures de fête spéciales (kserotigana).

Dans les vitrines des magazins de l’impressionant Heraklion, du pittoresque Rethymnon et de La Canée, d’élegantes fourrures, de précieux bijoux et argenterie artistique attirent l’attention des visiteurs.

Dans les magazins de la belle ville de Sitia, la tranquille Ierapetra et les montagnes de Anogia, les visiteurs sont impressionés par les étendues de « patanies », de traditionels tissus tisses aux brillantes couleurs, ainsi que par des céramiques habilement sculptées et marchandises en cuire.

Dans le districte de La Canée, aux « stivanadika » (rue Skridlof), vous pouvez trouver des bottes traditionelles en cuire (stivania), fabriquées encore de nos jours à l’ancienne. Cela peut sembler étrange mais même aujourd’hui certains Crétois portent encore leur costume traditionnel.

Au vieux marche de la même ville, le seul de sa sorte, mais également dans des magazins similaires tout le long de l’île, toute sorte de nourriture, fruits et légumes produits dans les fertiles vallées et régions montagneuses, se vendent abondemment.

Avocats exotiques, chicorée frisée et bananes, oranges juteuses et melons, figues succulantes et poires savoureuses, délicieux raisins, tomates sucrées, comcombres tendres, herbes fraîchement coupées du coté des vallées, escargots, sardines salées, langoustes, miel parfumé au Thym et de délicieux fromages – graviera (gruyère), myzithra (ricotta), fromage blanc frais et staka.

Haut de Page

L'île de Crète | Musées | Eglises et Monastères | Bâtiments Vénitiens | Sites Anciens | Cavernes | Lieux d'Intérêt | Informations Utiles

GROUPE LOUPASSIS     CRETE:  LA CANEE   RETHIMNO   IRAKLIO   AG.NIKOLAOS       CHYPRE:  LARNACA   LEMESSOS   PROTARAS   PAFOS   
© copyright LOUPASSIS SA 2000-2013 all rights reserved